fbpx

… que beaucoup de professeurs de danse font !

Ce matin en travaillant sur les compétences d’un professeur de danse, je me suis posé 2 questions :
La première : Est-il indispensable de se former pour améliorer sa technique tout au long de sa carrière ?
La réponse est OUI !

La deuxième : la formation du professeur de danse peut-elle s’arrêter aux cours techniques ?
La réponse est NON !

POURQUOI ?

Pourquoi ne peut-on pas appliquer ces cours techniques à notre public amateur-débutant ? Les cours techniques vont vous permettre de progresser. C’est une démarche  incontournable.

Faites-vous l’erreur d’appliquer ce que vous faites dans les cours professionnels à vos élèves ?

C’est-à-dire :

  • un cours qui débute toujours de la même manière ;
  • un cours où le professeur emploie le tutoiement lorsqu’il s’adresse à tout le monde ;
  • un  cours où l’absence de progression d’apprentissage n’est pas un problème puisque que c’est un cours pour les professionnels ;
  • un cours pendant lequel on ne parle jamais de la musique utilisée ;
  • un cours dans lequel on ne travaille jamais 2 par 2 ou 3 par 3.

Je vous repose donc cette question : Appliquez-vous ce modèle de cours professionnel dans vos cours amateurs ?

Si la réponse est OUI, je vais vous expliquer en 5 points pourquoi cette méthode est inadaptée.

ATTENTION : je ne parle pas d’un cours “amateur-avancé”; Je parle uniquement des cours Enfants – Ados – Adultes qui suivent un cours 1 fois par semaine, donc des VRAIS amateurs.

1ère erreur à éviter : Commencer les cours toujours de la même manière.

Compréhensif et indispensable pour certains professionnels, les amateurs, eux, ne comprennent pas le pourquoi ni la nécessité d’aller plus loin dans la recherche de leurs propres sensations.

Anecdote : Je l’ai compris, le jour où deux ados sont arrivés très en retard :
Moi : Vous avez raté la moitié de la barre…
Elles : Ce n’est pas grave… on la connaît !
Moi : Ha… ok… je me suis lancée dans une grosse explication qui n’a rien changé : Incompréhension totale !

Conseil N° 1 : Varier le début de chaque cours.

2e erreur à éviter : Utiliser le tutoiement qui s’adresse à tout le monde.

Si cette pratique est totalement admise et efficace dans un cours professionnel, cette façon de parler n’est pas comprise par les amateurs parce qu’ils pensent que la remarque ne leur est pas adressée.

Conseil N°2 : Dans vos cours, employez le vouvoiement lorsque vous vous adressez à tout le cours et réservez le tutoiement pour les remarques individuelles. C’est beaucoup plus efficace.

3e erreur à éviter : Compter sur la mémoire gestuelle de vos élèves.

Les débutants n’en ont pas ! C’est tout un apprentissage qui s’acquiert au fil des ans.

Si vous appliquez la façon de faire des cours techniques professionnels, vous aurez des élèves qui savent COPIER mais qui n’auront pas intégré le mouvement et qui n’auront aucune autonomie. Pour vous, professeur, c’est très fatigant et même usant parce que vous serez dans l’impossibilité de vous arrêter.

Conseil N°3 :  vous devez décomposer vos séries d’exercices par palier d’apprentissage pour mettre en place cette compétence de mémoire gestuelle.

4e erreur à éviter : Penser que comme vous, vos élèves comprennent la musique.

Dans les cours techniques que vous suivez, le professeur n’a pas besoin de vous expliquer comment ressentir la musique ou comprendre tel ou tel rythme. Pour vous, c’est acquis, mais pas pour vos élèves. Compter ne leur suffit pas ! L’erreur à ne pas faire est de passer sous silence la décomposition musicale surtout si elle est complexe. 

Conseil N°4 : Vous devez leur expliquer pourquoi et comment vous comptez en 8, 3 ou 6 temps. Apportez-leur des explications à petite dose mais souvent. Hors de question d’y passer ½ heure !

5e erreur à éviter : Ne jamais faire travailler vos élèves 2/2 ou 3/3.

Dans les cours que vous prenez, vous ne le faites pas et c’est normal car le professeur considère que ce travail sera fait dans un autre contexte. Or vos élèves n’ont qu’un seul contexte : VOS cours !

Conseil N°5 : Vous devez changer la construction de vos cours. Oubliez le quinconce perpétuel et employez les duos, les trios et les cercles. 
Bref EXPLOREZ  … Il y a tant à faire avec des amateurs !

Je reviens donc à mes réflexions matinales : La formation technique est-elle suffisante pour un professeur de danse ? Maintenant on peut envisager sans hésitation que la réponse est  NON.

J’enseigne depuis 48 ans et depuis 10 ans je suis directrice de la formation pédagogique Irène POPARD. il existe des sessions de formation  qui vous aideront dans votre démarche et qui se déroulent pendant les vacances scolaires.

La prochaine session de formation aura lieu du 29 juin au 11 juillet 2020 à distance. Vous pouvez appeler Géraldine, le matin du lundi au vendredi au 06 56 80 64 00 pour avoir plus de renseignements.