fbpx

Stéphanie Garcia, nouvelle Certifiée 2019, revient sur son expérience lors de la formation pédagogique Irène POPARD.

C’est l’enseignement qui est venu à moi

Quel est ton parcours ? 

Je suis danseuse et je dansais dans une compagnie avec mon professeur. En réalité c’est l’enseignement qui est venu à moi : dans mon petit village, il n’y avait pas de cours de danse. À la demande d’une association locale, j’ai ouvert un cours de  Danses du monde pour les enfants. Par la suite,  j’ai développé plusieurs cours pour les  adultes.

Mais, diplômée d’une maîtrise en Sciences de l’éducation, je voyais mes limites dans ma manière d’enseigner et je sentais que j’allais m’essouffler. C’est à ce moment que j’ai fait des recherches pour devenir une “vraie professeur”.

Comment as-tu connu la méthode Irène POPARD ? 

Je vis seule avec mes enfants et une formation au diplôme d’État était difficilement envisageable. Elisabeth Venot De Teixier, ma professeur, lorsque j’étais enfant, utilisait la pédagogie POPARD.  C’était comme un retour aux sources ! Maintenant je comprends mieux cette pédagogie que j’avais reçue en tant qu’élève ! 

Quelles étaient tes attentes avant d’entrer en formation ? 

J’ai  ressenti que ma pédagogie avait malheureusement ses limites. J’avais besoin d’outils pédagogiques, j’avais besoin de trouver comment ré-alimenter mes cours et il me manquait une démarche pour transmettre les danses du monde qui sont traditionnellement enseignées de manière très frontale. 

“j’ai vraiment ressenti la joie.”

Dans quel contexte as-tu abordé cette formation ? 

Mes cours commençaient à se développer. Suite à mes recherches sur internet,  lorsque j’ai trouvé cette formation, un réel enthousiasme s’est installé en moi !  Ce que j’avais lu sur internet me semblait bien adapté, les différents contacts avec Rémi LEVY et Jeannine LORCA ont été très importants, je les ai senti humainement impliqués, j’ai vraiment ressenti la joie.  Souvent, les formations en danse sont très “guindées” !  Pour moi la rigueur n’est pas incompatible avec la bonne humeur et la  cohésion du groupe. C’est une qualité rare dans ce milieu. 

Comment as-tu vécu l’ensemble des sessions de formation ? 

Arrivée pleine d’enthousiasme, j’ai été très bien accueillie. J’ai retrouvé ce côté famille et cette pédagogie que j’avais reçue, les choses prenaient du sens. La formation entraine une forte remise en question. C’est parfois notre égo de professeur et danseuse qui est ébranlé… 

On peut avoir des failles, la danse c’est aussi une “mise à nu”, on est fragile et certaines choses sont parfois difficiles à accepter  ! Mais nous avons dans cette formation “des gardiennes de l’harmonie” parmi nous !  J’ai été chamboulée, mais il n’y avait pas de pression entre nous, ni de concours d’égos ! 

” Je suis passée d’élèves qui exécutent à des élèves qui vivent la danse et qui en sont remplis de joie.”

Quels sont les aspects de ton enseignement qui ont évolués avec la formation pédagogique ? 

Mes cours sont maintenant beaucoup plus structurés. J’apprends à danser. Avant j’apprenais juste une chorégraphie à mes élèves.   Mes élèves me l’on dit : elles ont apprécié tous ces changements progressifs. Mes propositions sont beaucoup plus variées : cela est très riche pour les élèves. 

Mes cours sont maintenant beaucoup plus structurés. J’apprends à danser. Avant j’apprenais juste une chorégraphie à mes élèves.   Mes élèves me l’on dit : elles ont apprécié tous ces changements progressifs. Mes propositions sont beaucoup plus variées : cela est très riche pour les élèves.

La souplesse et grande souplesse (Module3) étaient travaillés en fin de cours ( étirements classiques), les appuis et les portés (Module 6) étaient absents de mes cours. 

Cela leur a donné du rythme et concernant la souplesse,  j’ai vraiment constaté les progrès des élèves. 

Le module 6 a instauré de la complicité entre les élèves : elles se sentent danser ensemble !

Côté organisation, tout a changé dans mes cours. Avant je ne me posais pas trop de questions ! Maintenant, je “décortique” en amont mes cours, je les prépare en fonction d’objectifs. Pour les spectacles aussi : notation, conduites, feuille de route … maintenant je le fais pour mes élèves comme nous le faisons en compagnie !  

Comment, as-tu mis en application les éléments de la méthode ? 

“Maintenant, c’est évident !”

Cela s’est fait progressivement à la suite de chaque session de formation. Je n’ai pas réussi à appliquer tout de suite l’ensemble des 8 modules. Je n’avais pas encore la vision globale de la méthode mais maintenant, c’est évident !!! 

Est ce que ton employeur a su apprécier les bénéfices de cette formation ? 

Les retours sont très positifs : j’ai pu entendre “c’est un vrai spectacle de danse“. Maintenant je constate une vraie organisation, une vraie conscience des formations de groupes. Cela a marqué le public et les élèves sont très contentes d’avoir ce genre de retour. 

Je travaille aussi en milieu scolaire. Le constat est très surprenant pour les professeurs des écoles : en 10 séances je suis passée d’élèves qui exécutent ou qui n’aiment pas la danse à des élèves qui vivent la danse et qui en sont remplis de joie. 

Une conclusion ? 

Pour conclure, j’ai envie de continuer à avancer en tant que pédagogue POPARD.  

On repart avec un “super bagage” et  j’aimerais continuer l’aventure : échanger encore avec des professeurs, continuer à me remettre en question .. 

J’aimerais avoir encore des retours sur ma pédagogie !  

A ce jour, après le certificat : je suis plus exigeante, j’ai plus d’aplomb, plus de légitimité. 

Propos recueillis par Géraldine Lacôte

La prochaine session de formation aura lieu du 29 juin au 11 juillet 2020 à distance. Vous pouvez appeler Géraldine, le matin du lundi au vendredi au 06 56 80 64 00 pour avoir plus de renseignements.
Vous souhaitez découvrir la Méthode Irène POPARD ? Profitez de cette session qui couvre l’ensemble des modules de la méthode.